mardi 23 décembre 2008

L'alliance, un entremet où le citron se marie au praliné...


Depuis quelques mois déjà, le Thuriès est en tête de mes lectures gourmandes. S'il est assez rare que je réalise une recette du début à la fin, je pioche deci delà les idées qui m'intéressent, notamment pour les desserts. Cet entremet a été créé à partir d'une recette de Laurent Duchêne (Thuriès d'avril 2008), d'une recette de Christophe Roussel (Thuriès de Juillet-Août 2008) et d'un peu d'imagination! Il se compose d'une dacquoise à la noisette, d'un croustillant praliné, de zestes de citron confits, d'un crémeux au citron, d'une mousse au chocolat au lait et au praliné et enfin d'un glaçage praliné. Alors oui, ça peut paraître effrayant mais avec un peu d'organisation il n'y a aucun problème! L'avantage est que cet entremet se réalise à l'avance, il suffit de le décongeler le jour de la dégustation et de réaliser le glaçage et la décoration. Idéal pour les fêtes! Le mariage du citron et du praliné est absolument sublime... En bouche on retrouve du croustillant, du moelleux, du croquant et de l'onctuosité; la pointe d'acidité relevant à merveille la douceur de l'ensemble.

Ingrédients et préparation pour un entremet de 18cm de diamètre:

crémeux au citron (à réaliser la veille du montage de l'entremet):
-100g de jus de citron
- 50g de jaunes d'oeufs
- 75g d'oeufs
- 70g de sucre
- une feuille de gélatine trempée et pressée
- 60g de beurre

Porter le jus de citron à ébullition, verser sur les jaunes et les oeufs blanchis avec le sucre. Cuire le tout au bain-marie en mélangeant au fouet jusqu'à ce que la crème épaississe. Hors du feu, ajouter la gélatine puis, quand la température est passée sous les 40°, ajouter le beurre. Couler dans un moule en silicone de 16cm de diamètre ou un cercle entouré de papier film, congeler jusqu'au montage (minimum 5h).

dacquoise à la noisette:
- 55g de poudre de noisette
- 60g de sucre glace
- 20g de sucre
- 2 blancs d'oeufs
- quelques noisettes concassées

Tamiser ensemble la poudre de noisette et le sucre glace. Monter les blancs avec le sucre semoule puis incorporer délicatement le mélange de poudres. Dresser un disque de 16cm de diamètre, en spirale, à l'aide d'une poche munie d'une douille n°7. Saupoudrer de quelques noisettes concassées. Cuire dans un four préchauffé à 170° soit T5-6 pendant une quinzaine de minutes (surveiller la coloration). La dacquoise doit être sèche mais rester souple au toucher. Laisser refroidir sur une grille.

zestes de citron confits:
- 150g d'eau
- 75g de sucre
- un citron

Prélever le zeste du citron soit uniquement la partie colorée. Le détailler de manière à obtenir des zestes assez longs mais très fins. Dans une casserole, faire un sirop avec l'eau et le sucre. Ajouter les zestes et laisser frémir à feu très doux pendant 30min. Réserver.

croustillant praliné:
- 50g de gavottes écrasées
- 50g de chocolat au lait
- 80g de pralin mou


Faire fondre le chocolat au lait au bain-marie. Incorporer le pralin puis les gavottes, bien mélanger. Réserver jusqu'au montage (si la masse est devenue trop compacte, remettre quelques minutes au bain-marie).




mousse chocolat au lait et praliné:
- 75g de lait frais entier
- 75g de crème liquide
- 100g de pralin mou (50g + 50g)
- 2 jaunes d'oeufs
- 115g de chocolat au lait
- 2 feuilles 1/4 de gélatine trempées et essorées
- 240g de crème montée

Fouetter les jaunes avec 50g de pralin. Faire bouillir la crème avec le lait et l'autre moitié de pralin puis verser sur le mélange précédent. Faire cuire le tout à la nappe soit 83°, verser sur le chocolat au lait haché et ajouter la gélatine. Quand le mélange est à 35°, ajouter délicatement la crème montée. Utiliser cette mousse de suite.


Montage:
Chemiser les bords et le fond d'un cercle à entremet de 18cm de diamètre de rhodoïd (ou d'un intercalaire). Déposer dans le fond le disque de dacquoise à la noisette, puncher avec un peu de sirop au citron et disperser les zestes de manière régulière. Disposer dessus le croustillant praliné encore mou, avec le dos d'une cuillère étaler en couche fine sur l'ensemble de la dacquoise. Placer au frais 30min afin que le croustillant durcisse un peu (utilisez ce délai pour réaliser la mousse).
Démouler le disque congelé de crème au citron et déposer sur le croustillant. Couler la mousse dessus, bien veiller à remplir l'espace entre le cercle et les différents élément. Congeler pour 12h minimum.

glaçage praliné:
glaçage de base:
- 45g d'eau
- 90g de sucre
- 90g de glucose
- 60g de lait concentré non sucré
- 2 feuilles 1/2 de gélatine trempées et essorées

- 50g de chocolat au lait
- 40g de pralin mou

Cuire l'eau, le sucre et le glucose à 105°, stopper la cuisson en ajoutant hors du feu le lait concentré. Ajouter la gélatine. Prélever ensuite 165g de ce glaçage de base encore chaud et verser sur le pralin et le chocolat au lait haché. Le mélange doit être bien homogène.
Ce glaçage peut être réaliser à l'avance, il se garde plusieurs jours au frais. Il se réchauffe au bain- marie et s'utilise à 35°.

Glaçage de l'entremet:
Environ 8h avant la dégustation (soit le matin pour le soir), sortir l'entremet du congélateur, enlever le rhodoïd et placer sur une grille (mettre du papier sulfurisé sous la grille pour récupérer l'excédent de glaçage). Chauffer le glaçage à point (35°), verser le tout au centre de l'entremet et à l'aide d'une palette faire glisser le glaçage sur les bords. Récupérer éventuellement l'excédent de glaçage qui a coulé pour napper les bords. Attention, l'entremet étant congelé, le glaçage prend très vite.
Poser l'entremet sur le plat de service et laisser décongeler au réfrigérateur.
Décorer avec des quartiers de citron, des noisettes ou amandes caramélisées, des copeaux de chocolat blanc...à votre imagination de faire le reste!



mardi 16 décembre 2008

Truffes à la crème de marrons et au chocolat blanc


Les truffes font partie des gourmandises toujours très appréciées en cette fin d'année. Proposées avec le café ou bien en cadeaux gourmands, elles ravissent les papilles des petits comme des grands! Pour varier un peu, celles-ci sont à la crème de marrons et au chocolat blanc. Le chocolat blanc ayant l'avantage de ne pas masquer la saveur douce de la châtaigne.

Ingrédients pour environ 30 truffes:
- 180g de crème de marrons vanillée
- 125g de chocolat blanc
- 70g de beurre
- éventuellement quelques brisures de marrons glacés
- cacao amer pour l'enrobage

Préparation:
Faire fondre le chocolat au bain-marie, quand il est lisse incorporer le beurre coupé en petits morceaux. Ajouter la crème de marrons et mélanger pour avoir un appareil homogène. Placer au frais pour 2h. Former ensuite de petites boules à l'aide d'une cuillère parisienne (ou d'une cuillère normale et de vos doigts ;-) et rouler dans le cacao amer. Pour jouer sur les textures, il est possible de placer au centre de la truffe une brisure de marron glacé. Replacer au frais et sortir juste au moment de déguster (les truffes ramolissent très vite).


samedi 13 décembre 2008

Gâteau moelleux aux carottes et épices de Noël


Un gâteau aux carottes comme je les aime: bien moelleux, pas trop gras, des carottes bien présentes (sans pour autant avoir l'impression d'en manger) et surtout le plein de saveurs!
L'intérêt du gâteau est de pouvoir y mettre ce que l'on veut, on garde la base et on l'agrémente! Décembre oblige, je l'ai parfumé avec des épices à pain d'épices soit un mélange de cannelle, anis, muscade, girofle, badiane et cardamome. On peut évidemment ne mettre qu'une seule épice ou bien réaliser son propre mélange.
J'y ai ajouté quelques noisettes pour le croquant, des zestes de clémentine (j'en suis fan!) et du gingembre frais, mais là encore, faites selon vos goûts!

Ingrédients pour un moule à manqué de 22 à 24cm de diamètre:
- 300g de carottes épluchées et râpées
- 150g de sucre cassonade
- 100g de farine
- 10g de levure chimique
- 3 oeufs
- 6 cl d'huile neutre
- 50g de poudre d'amande ou de noisette
- 30g de noisettes concassées ou d'amandes effilées
- 2 cuillères à café de gingembre frais épluché et haché
- une cuillère à café d'épices à pain d'épices en poudre
- le zeste finement haché d'une clémentine (ou au choix d'une demi-orange ou d'un citron)
- un peu de beurre et de sucre pour le moule

Préparation:
Préchauffer le four à 160° soit T5-6.
Beurrer et sucrer un moule à manqué et saupoudrer le fond avec les noisettes concassées.
Battre ensemble les oeufs, la cassonade et l'huile. Ajouter les épices, le gingembre et les zestes puis incorporer les carottes. Bien fouetter, ajouter ensuite la poudre d'amande puis la farine tamisée avec la levure. Verser cette préparation dans le moule et enfourner. Laisser cuire environ 35min, la lame d'un couteau plantée à coeur doit ressortir propre.
Démouler et laisser refroidir sur une grille.

samedi 6 décembre 2008

Palets bretons à la clémentine


Des palets au bon goût de beurre, sablés et fondants à la fois. Une recette du livre "Gâteaux de mamie" que je conserve précieusement ! Selon l'envie le les décline au citron, à l'orange ou comme ici à la clémentine, mon fruit du moment.

Ingrédients pour une quinzaine de palets de 6cm de diamètre:

- 270g de farine

- 180g de beurre demi-sel tempéré coupé en dés

- 150g de sucre en poudre
- 5 jaunes d'oeufs
- 10g de levure chimique
- le zeste de 2 clémentines haché finement
- le jus d'une clémentine
- 2 pincées de fleur de sel

Préparation:
Préchauffer le four à 180°C soit T6.
Dans un saladier, mélanger la farine et la levure chimique. Faire un puits au centre et y ajouter les jaunes d'oeufs et le sucre. Remuer du bout des doigts jusqu'à ce que le mélange prenne une consistance sableuse. Ajouter alors le beurre, les zestes et le jus, bien malaxer. La pâte obtenue est assez molle.
Garnir un moule à muffins de pâte sur une épaisseur de 2cm environ (beurrer le moule s'il n'est pas en silicone). Enfourner et laisser cuire jusqu'à ce que les palets soient bien dorés (15 à 20min selon leur taille).

Notes: Pour réaliser la version classique des palets bretons, même procédé en supprimant le jus et les zestes et en diminuant la farine à 250g.
A conserver dans une boite en fer.

dimanche 30 novembre 2008

Crème brûlée à la clémentine


Une crème brûlée de saison qui ravira vos papilles! La clémentine apporte un peu de fraîcheur et d'acidité à ce dessert tout en rondeur et douceur...à tester!

Pour environ 6 personnes, selon la taille des ramequins
Ingrédients:
- 50cl de crème fraîche liquide
- 20cl de jus de clémentine (soit le jus de 5 clémentines chez moi)
- le zeste d'une clémentine (uniquement la partie colorée)
- 6 jaunes d'oeufs
- 50g de sucre fin + 6 cuillères à soupe de sucre roux pour la caramélisation

Préparation:
Réaliser un bain-marie avec la lèchefrite du four et préchauffer à T3 soit 90°.
Dans une casserole faire chauffer la crème avec les zestes et laisser infuser 10 min hors du feu. Passé ce temps faire blanchir les jaunes avec le sucre en fouettant vivement puis ajouter le jus des clémentine et bien mélanger. Faire bouillir la crème infusée et la verser en filet sur les jaunes en ne cessant de remuer, chinoiser ensuite l'ensemble. Verser cette préparation dans les ramequins souhaités. Mettre au four pour 50 à 55 min, à adapter selon la taille des contenants.
A la sortie laisser refroidir puis filmer et placer au frais au moins 2h.
Au moment de servir saupoudrer d'une fine couche de sucre et caraméliser au chalumeau. Si vous n'en possédez pas placer les ramequins sous le grill du four déjà chaud, il ne faut surtout pas que les crèmes se réchauffent... à la dégustation la crème doit être froide sous le caramel croustillant!

mardi 25 novembre 2008

Macarons Inca by Pierre Hermé (avocat, banane et chocolat)


La folie des macarons sévit déjà depuis pas mal de temps sur les blogs (et ailleurs!) mais ce n'est que très récemment que l'envie m'est venue d'en réaliser. Après des macarons à la framboise et au citron plus ou moins bien réussis, voici ma 3ème oeuvre macaronnique (macaronnesque ? ;-) un peu plus élaborée. J'ai choisi la version Inca de Pierre Hermé (trouvée dans le PH10), l'association avocat-chocolat me tentant beaucoup. Après avoir simplifié la recette (pas de meringue italienne pour moi) et beaucoup divisé les proportions le résultat est à la hauteur de mes espérances: les saveurs sont bien équilibrées sans qu'aucune ne prenne le dessus...le petit plus, la surprise de la ganache au chocolat amer à l'intérieur!
Des progrès à faire sur l'esthétique et ce sera (presque) parfait!

Ingrédients pour une trentaine de macarons:
les coques
- 225g de sucre glace
- 125g de poudre d'amande
- 110g de blancs d'oeufs "vieillis" (séparés des jaunes depuis au moins 24h, filmés et conservés à température ambiante ou au frais mais sortis du réfrigérateur une nuit avant utilisation)
- 30g de sucre en poudre
- colorant alimentaire

la ganache au chocolat amer
- 75g de chocolat à 70% de cacao
- 75g de crème liquide
- 35g de beurre

la chair d'avocat au citron
- 80g de chair d'avocat
- 17g de jus de citron

la compote d'avocat à la banane
- 90g de chair d'avocat au citron
- 65g de purée de banane
- 20g de jus d'orange
- 1/4 de zeste de citron vert râpé
- 2 gouttes de Tabasco
- poivre blanc du moulin (un à deux tours)

la ganache avocat-banane
- 45g de bananes mi-séchées
- 200g de chocolat blanc
- 160g de compote d'avocat à la banane
- 70g de crème liquide

Préparation:
les coques: Mixer finement le sucre glace et la poudre d'amande au couteau du robot puis tamiser le mélange. Ceci permet d'obtenir une coque de macarons bien lisse.
Monter progressivement les blancs en neige, ajouter une cuillère de sucre dès qu'ils deviennent mousseux puis le reste en deux fois. Fouetter à vitesse maximale pour obtenir un effet "bec d'oiseau", c'est à dire des pointes de blancs dès que l'on retire le fouet. Ajouter ensuite le colorant choisi (du jaune citron pour Pierre Hermé, du vert pour moi) dans les blancs fermes et bien mélanger pour obtenir une couleur homogène
Saupoudrer peu à peu le mélange poudre d'amande-sucre glace dans les blancs et mélanger délicatement avec une maryse ou une corne de l'extérieur vers l'intérieur en soulevant l'appareil. C'est ce que l'on appelle "macaronner". Le mélange doit être brillant, lisse et former un ruban en retombant.
Préparer une feuille de papier sulfurisé sur une plaque à pâtisserie et dresser des petits dômes de 3 à 4cm à la poche avec une douille lisse. Espacer suffisamment les coques (elles s'étalent un petit peu au repos) et les dresser en quinconce. Saupoudrer éventuellement d'un peu de cacao amer (j'utilise un tamis).
Laisser croûter environ 1h, la pâte ne doit plus coller au doigt.
Préchauffer le four à 155° soit T5.
Déposer la plaque de macarons sur 2 autres plaques identiques vides et enfourner pour 12min (à adapter selon votre four). Sortir la plaque du four et laisser refroidir quelques minutes avant de décoller les coques. Si la cuisson est réussie, elles se décollent sans problème sinon il faut poursuivre en peu la cuisson.

la ganache au chocolat amer:
Hacher le chocolat. Faire bouillir la crème, la verser en 3 fois sur le chocolat en tournant sans cesse avec une spatule pour lisser et homogénéiser le mélange. Attendre que la température descende en dessous de 45° pour y incorporer le beurre. Ne pas trop mélanger pour préserver la texture onctueuse de la ganache ainsi que son aspect brillant.
Couler directement dans un plat recouvert de papier film sur une épaisseur de 8mm. Lisser le dessus, laisser refroidir puis faire cristalliser au frais.
Quand la ganache est bien prise, détailler des carrés de 2cm de coté et réserver au frais.

la chair d'avocat au citron:
Trancher les avocats bien mûrs en 2 et les vider de leur chair avec une cuillère. Mélanger au plus vite avec le jus de citron pour éviter toute oxydation et obtenir une compote d'avocat d'une belle couleur.

la compote d'avocat à la banane:
Mixer tous les ingrédients et stocker au réfrigérateur jusqu'à utilisation.

la ganache avocat-banane:
Couper les bananes mi-séchées en cubes de 2mm pour favoriser la garnissage à la poche.
Faire fondre le chocolat blanc au bain-marie. Faire bouillir la crème, ajouter la compote d'avocat à la banane et verser en 3 fois sur le chocolat blanc. Le mélange doit être homogène et lisse. Incorporer ensuite les cubes de bananes et réserver pour le dressage.

Dressage:
A l'aide d'une poche, garnir la moitié des coques de ganache avocat-banane. Disposer au centre un carré de ganache au chocolat amer puis recouvrir d'une pointe de ganache avocat-banane. Assembler les coques deux par deux en prenant soin d'assortir leurs tailles. Réserver les macarons 24h au réfrigérateur et les sortir 2h avant consommation.

jeudi 20 novembre 2008

Moelleux au chocolat et son coeur de crème anglaise...extraordinaire!!

Un mi-cuit au chocolat, une crème anglaise à la vanille... rien d'original me direz-vous! Effectivement, sauf qu'ici la crème anglaise n'est pas versée sur la gâteau mais se trouve déjà à l'intérieur!!! Génial et absolument divin!

Ingrédients pour 4 personnes:
les moelleux au chocolat
- 180g de chocolat noir à 70% de cacao
- 140g de beurre
- 60g de crème liquide
- 5 oeufs
- 90g de sucre
- 35g de maïzena
- 25g de farine

les coeurs de crème anglaise
- 15cl de crème liquide
- 2 jaunes d'oeufs
- 15g de sucre
- un peu de vanille en poudre

Préparation:
les coeurs: Dans une casserole faire chauffer la crème avec un peu de vanille en poudre. Blanchir les jaunes avec le sucre puis ajouter la crème chaude sans cesser de remuer. Remettre le tout dans la casserole et faire épaissir à feu doux jusqu'à ce que la crème nappe la cuillère (82° à la thermo sonde). Laisser refroidir en remuant de temps en temps.
Couler cette crème dans des moules demi-sphériques en silicone, des moules à glaçons ou bien à petites bouchées comme moi et laisser congeler au moins 2h.

les moelleux: Faire fondre le chocolat au bain-marie avec le beurre et la crème. Fouetter les oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse, ajouter la farine et la maïzena et continuer de battre. Incorporer ensuite le chocolat à la maryse jusqu'à obtenir une pâte bien lisse. Placer 2h au frais pour que la pâte devienne un peu plus compacte.

Pour la cuisson 2 choix: soit dans des ramequins individuels beurrés (de bas en haut) et farinés; soit dans des cercles tapissés de papier cuisson et posés sur une plaque elle-même couverte de papier cuisson.
Préchauffer le four à 200°C.
Remplir les cercles ou ramequins de pâte, disposer un coeur de crème anglaise au centre (2 demi-sphères, une bouchée ou un cube), appuyer légèrement pour le recouvrir de pâte. Enfourner et cuire exactement 13 minutes dans mon four. Pour obtenir une cuisson parfaite chez vous, le mieux est de sacrifier un ramequin et d'expérimenter!

Notes:
Il faut absolument que les coeurs de crème anglaise soient entièrement congelés, ainsi à la cuisson ils auront juste le temps de décongeler et non de se réchauffer.
Fan de pistache, je vous propose le "Moelleux au chocolat et son coeur coulant de pistache".

jeudi 13 novembre 2008

Crèmes brûlées au parmesan et tomates séchées, parfumées au basilic ou piment d'Espelette

Version piment d'Espelette:


Quand je reçois j'aime beaucoup proposer des crèmes brûlées. Selon l'envie, elles seront servies à l'apéritif, en entrée ou en dessert. L'avantage est de pouvoir les réaliser à l'avance, sauf bien sûr pour l'étape de caramélisation qui, si vous l'effectuez au chalumeau ne pourra que ravir vos invités!
Celles-ci seront parfaites en mise en bouche mais pourront également servir d'entrée originale. Parfumées au basilic ou au piment d'Espelette, à vous de choisir!

Ingrédients pour une dizaine d'amuse-bouches ou 2 entrées:
- 170g de crème liquide
- 60g de lait frais entier
- 2 jaunes d'oeufs
- environ 4 tomates séchées
- une cuillère à soupe de parmesan râpé
- basilic frais ou quelques pincées de piment d'Espelette
- sel et poivre du moulin

Préparation:
Réaliser un bain-marie avec la lèchefrite du four et préchauffer à T3 soit 90°.
Dans une casserole faire chauffer la crème et le lait sur feu doux, incorporer le parmesan et le faire fondre (attention à ne pas faire bouillir). Fouetter les jaunes puis ajouter la crème au parmesan sans cesser de remuer. Rectifier l'assaisonnement en sel et poivre. Ajouter quelques pincées de piment d'Espelette si cette version choisie.
Couper les tomates séchées en petits morceaux et déposer dans le fond des ramequins. Ajouter quelques pluches de basilic frais si cette version choisie.
Verser dessus la crème au parmesan et mettre au four pour 20 à 25 min pour des amuse-bouches et 40 à 45min pour des entrées (à adapter selon la taille des contenants).
A la sortie laisser refroidir puis filmer et placer au frais au moins 2h.
Au moment de servir saupoudrer d'une fine couche de sucre et caraméliser au chalumeau (pour moi la meilleure méthode). Si vous n'en possédez pas placer les ramequins sous le grill du four déjà chaud, il ne faut surtout pas que les crèmes se réchauffent...

Version basilic:


mardi 11 novembre 2008

Onctueuse crème dessert au turron


Le turron est une confiserie espagnole, il est réalisé à base de miel, de sucre, de blancs d'oeufs et d'amandes. Il existe du turron dur, réalisé avec des amandes entières (qui ressemble beaucoup au nougat mais en plus dur encore) et du turron mou, réalisé avec des amandes en poudre (de couleur marron, assez sucré et huileux, mou et friable). Ma préférence va pour le mou, plus intéressant à travailler et au goût absolument fantastique. Je ne rentre jamais d'un voyage en Espagne sans mon turron dans les bagages!
Essayez ces petites crèmes, elles vous feront fondre...

Ingrédients pour 4 personnes:
- 50cl de lait frais entier
- 120g de turron mou
- 20g de maïzena
- 20g de sucre

Préparation:
Délayer la maïzena dans 6 cuillères à soupe de lait. Mettre le restant de lait dans une casserole, ajouter le sucre et y émietter le turron à la main. Faire chauffer sur feu moyen jusqu'à ce que le turron soit totalement fondu (il ne reste plus que les amandes torréfiées). Incorporer ensuite la maïzena sans cesser de fouetter et faire épaissir environ 2min jusqu'à obtenir une crème bien onctueuse. Laisser refroidir à température ambiante en remuant de temps en temps. Remplir les contenants de votre choix et placer au frais 2h minimum.

mercredi 5 novembre 2008

Moelleux au coeur fondant 100% amande!


Une recette ultra gourmande pour utiliser sa pâte d'amande (maison dorénavant pour moi) et faire plaisir à tous les amoureux de frangipane: des petits moelleux au coeur très fondant! Sitôt cuits, sitôt dévorés!

Ingrédients pour 6 personnes:
les coeurs fondants:
- 140g de pâte d'amande
- 50g de crème liquide
- 50g de chocolat blanc

les moelleux:
- 200g de poudre d'amande
- 120g de sucre glace
- 120g de beurre
- 4 oeufs
- 100g de crème liquide
- quelques gouttes d'amande amère

Préparation:
les coeurs: Faire fondre le chocolat blanc au bain marie. Mixer la pâte d'amande avec la crème jusqu'à obtenir un mélange homogène puis ajouter le chocolat fondu. Bien mélanger, laisser refroidir puis placer au frais.

les moelleux: Faire fondre le beurre. Fouetter les oeufs avec le sucre glace. Incorporer la poudre d'amande, le beurre fondu puis la crème. Parfumer avec quelques gouttes d'amande amère puis placer 2h au frais pour que la pâte soit plus compacte.

Préchauffer le four à 180° soit T6.
Remplir de pâte les cercles (tapissés de papier cuisson) ou les ramequins (beurrés et farinés), disposer environ 2 cuillères à café de coeur fondant au centre (surtout ne pas appuyer sinon le coeur se retrouvera au fond!). Enfourner et cuire environ 18min.

mardi 4 novembre 2008

Pâte d'amande maison


Parce qu'elle est meilleure que celle du commerce, parce qu'on peut la parfumer et la colorer comme on aime et parce que ça permet d'utiliser un blanc d'oeuf!

Ingrédients:
- 130g de poudre d'amande
- 130g de sucre glace
- un blanc d'oeuf
- quelques gouttes d'amande amère, de fleur d'oranger ou de l'alcool de votre choix
- éventuellement quelques gouttes de colorant

Préparation:
Mixer ensemble la poudre d'amande et le sucre glace. Ajouter le blanc d'oeuf, le colorant et le parfum choisi puis mélanger à la main jusqu'à pouvoir former une boule. Si la pâte est trop sèche on ajoute de l'eau, si elle est trop molle un peu de sucre glace
.
On la conserve au réfrigérateur, emballée dans du papier film.

samedi 1 novembre 2008

Double récompense! A mon tour de taguer!

Un grand merci à Gibou du blog PETITES GOURMANDISES ainsi qu'à Flore21 du blog Le coin gourmand d'avoir récompensé deux de mes recettes: les "Moelleux au chocolat noir, coeur coulant de pistache" et le "Saumon sauce vanillée, gratin de patates douces"

Surprise mais néanmoins grandement ravie! Encore merci!

A mon tour de faire un choix!


  • mes deux entrées de la semaine sont:

Capuccino de potimarron, chantilly au fromage de chèvre et faux gressin aux amandes de Les petites choses de Mamzelle Gwen

Tarte aux pâtissons de Jasmine cuisine

  • mes deux plats de la semaine sont:

Poulet en Croûte de pain de La cuisine de la Quérancia

Boulettes de boeuf de Cook Up

  • mes deux desserts de la semaine sont:

Muffins au potiron et aux noix de Mon quatre heures bricoleur

Tarte amandine Poire, chocolat blanc et sa Sauce Caramel de Pralinettes


Je vous invite à aller voir ces recettes, j'en salive encore!

C'est à votre tour !
Le principe: choisir 6 blogs parmi les recettes de la semaine dans
blog-appétit et sélectionner selon vous les meilleures recettes de 2 entrées, 2 plats et 2 desserts.

Règle:

- Mettre le Logo

- Mettre le lien(s) de la personne(s) qui vous a taguée(s)

- Mettre le règlement du jeu

- Mettre le titre de la recette et le lien du blog (2 entrées/2 plats/2 desserts)

- Les avertir sur leur blog {"tu es tagué(e) !!! j'ai sélectionné ta recette !!!"}

jeudi 30 octobre 2008

Saumon sauce vanillée, Gratin de patates douces


Une fois n'est pas coutume, aujourd'hui ce sera du salé! Un saumon bien moelleux sublimé par une sauce à la vanille absolument divine. L'association vanille/poisson n'est certes pas nouvelle, mais pour moi ce fut une première! Si vous n'avez pas encore tenté l'expérience, je vous y encourage, vos papilles s'en souviendront longtemps!
Pour la douceur et aussi pour combler ma gourmandise, un gratin de patates douces en accompagnement.

Ingrédients pour 4 personnes:
- 4 pavés de saumon

sauce à la vanille:
- 20cl de vin blanc
- 25cl de crème liquide
- 2 gousses de vanille
- une échalote
- 20g de beurre
- une demi-cuillère à café de sucre en poudre
- sel et poivre du moulin

gratin de patates douces:
- 1kg de patates douces (3 pour moi)
- 50cl de crème liquide
- noix de muscade râpée
- un petit piment séché (seulement si vous appréciez les plats épicés!)
- sel et poivre du moulin

Préparation:
gratin: éplucher les patates douces, les couper en fines lamelles. Beurrer un plat à gratin, y disposer les patates en salant et poivrant entre chaque couche. Mélanger la crème avec la muscade râpée et le piment émietté (ou une autre épice de votre choix) puis verser sur les patates. Enfourner pour 1h30 dans un four froid réglé à 180° soit T6.

sauce: inciser les gousses de vanille dans le sens de la longueur et récupérer les graines avec la pointe d'un couteau. Hacher l'échalote, la faire suer 5min dans le beurre sans coloration puis ajouter le vin, le sucre, les gousses et les graines de vanille. Laisser réduire à petits bouillons jusqu'à obtenir une cuillère à soupe de liquide. Incorporer ensuite la crème, laisser à nouveau réduire pour obtenir une sauce bien onctueuse. Retirer les gousses (les conserver éventuellement pour la décoration des assiettes). Saler et poivrer à convenance.

saumon: ôter la peau des pavés puis saler et poivrer de chaque côté. Déposer dans un plat à gratin et enfourner dans un four préchauffé à 180° soit T6 pour environ 12min (bien surveiller et surtout ne pas trop cuire le saumon pour qu'il conserve tout son moelleux).

Servir une petite part de gratin avec un pavé de saumon nappé de sauce. Décorer éventuellement avec les gousses de vanille utilisées, rincées et séchées.

lundi 27 octobre 2008

Moelleux au chocolat noir et son coeur coulant de pistache

Un pur moment de gourmandise... ai-je vraiment besoin d'en dire plus?

Ingrédients pour 4 personnes:
les moelleux au chocolat
- 180g de chocolat noir à 70% de cacao
- 140g de beurre
- 60g de crème liquide
- 5 oeufs
- 90g de sucre
- 35g de maïzena
- 25g de farine

les coeurs coulants de pistache
- 100g de chocolat blanc
- 40g de crème liquide
- 2 cuillères à café bien pleines de pâte de pistache

Préparation:
les coeurs: Au bain-marie, faire chauffer la crème avec la pâte de pistache, bien mélanger. Ajouter le chocolat blanc coupé en petits morceaux, laisser fondre, remuer jusqu'à obtenir un mélange bien homogène. Couler la ganache dans des moules demi-sphériques en silicone, des moules à glaçons ou bien à petites bouchées comme moi et laisser congeler au moins 1h.

les moelleux: Préchauffer le four à 200° soit T6-7. Faire fondre le chocolat au bain-marie avec le beurre et la crème. Fouetter les oeufs et le sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse, ajouter la farine et la maïzena et continuer de battre. Incorporer ensuite le chocolat à la maryse jusqu'à obtenir une pâte bien lisse.


Pour la cuisson 2 choix: soit dans des ramequins individuels beurrés (de bas en haut) et farinés;
soit dans des cercles tapissés de papier cuisson et posés sur une plaque elle-même couverte de papier cuisson.

Remplir les cercles ou ramequins de pâte, disposer un coeur de pistache au centre (2 demi-sphères, une bouchée ou un cube), appuyer légèrement pour le recouvrir de pâte. Enfourner et cuire exactement 13 minutes dans mon four. Pour obtenir une cuisson parfaite chez vous, le mieux est de sacrifier un ramequin et d'expérimenter!

Si vous êtes plutôt coeur coulant au chocolat, je vous propose le vrai "Mi-cuit au chocolat noir".

mercredi 22 octobre 2008

Tarte à la vanille, inspiration Pierre Hermé


Après la Tarte au café que j'ai adorée (recette ici), j'ai voulu essayer une autre merveille du maître Hermé, sa Tarte infiniment vanille. Pour celle-ci point de recette alors ce sera une adaptation de la version café avec une crème de mascarpone de ma conception.
Pour ce dessert, Pierre Hermé a créé sa vanille en associant trois origines différentes (Tahiti, Mexique et Madagascar), il restitue ainsi selon lui le goût idéal de la vanille. Pour ma version beaucoup plus modeste, j'ai employé des gousses de vanille de Madagascar achetées directement du producteur (une seule origine mais des gousses de qualité).
Niveau goût c'était superbe, une explosion de vanille en bouche, beaucoup de contrastes de saveurs et de textures. Au niveau du look j'ai des progrès à faire! (par curiosité, quelqu'un pourrait-il me dire comment réaliser un glaçage blanc comme dans l'original,merci!).


Ingrédients et préparation pour une tarte de 18cm de diamètre:

pâte sablée (suffit pour 2 tartes):
- 250g de farine
- 150g de beurre pommade
- 100g de sucre glace
- 30g de poudre d'amande
- 1 oeuf
- 2 pincées de fleur de sel
- les grains du quart d'une gousse de vanille ou quelques gouttes d'extrait de vanille

Travailler le beurre à la cuillère en bois (ou au robot si vous en possédez un), ajouter dans l'ordre le sucre, l'amande, le sel, la vanille, l'oeuf battu et la farine. Former une boule et laisser 2h au frais avant utilisation.


disque de crème de mascarpone à la vanille (à réaliser la veille):
- 120g de crème liquide
- 90g de mascarpone
- 50g de lait frais entier
- 0,9g de gélatine en feuille
- 30g de sucre
- 2 gousses de vanille

Fendre les gousses de vanille dans le sens de la longueur, récupérer les graines avec la pointe d'un couteau. Dans une casserole faire bouillir le lait avec les gousses et les graines de vanille. Laisser infuser 1h hors du feu et à couvert puis retirer les gousses. Faire à nouveau chauffer et y ajouter la gélatine préalablement trempée et essorée.
Fouetter le mascarpone avec le sucre puis incorporer le lait vanillé et bien mélanger.
Monter la crème au batteur, l'ajouter délicatement au mélange précédent.
Passer un cercle de 17cm de diamètre (1cm de moins que la tarte) (ou à défaut de 16cm comme moi) sous l'eau chaude, l'égoutter et le remplir avec la crème sur 1,5cm d'épaisseur. Décercler et congeler le disque de crème mascarpone à la vanille.


biscuit à la cuillère (pour une tarte de 18cm on peut diviser par 2):
- 18g de farine
- 18g de maïzena
- 50g de blancs d'oeufs
- 30g de sucre
- 28g de jaunes d'oeufs

Monter les blancs avec le sucre puis ajouter les jaunes et fouetter encore quelques secondes. Ajouter délicatement la farine et la maïzena. Dresser un disque de 14cm de diamètre, en spirale, à l'aide d'une poche munie d'une douille n°7. Cuire environ 10min dans un four préchauffé à T7 soit 210°. Laisser refroidir sur une grille.


sirop à la vanille:
- 75g d'eau
- 1/2 gousse de vanille
- 20g de sucre

Fendre la demi-gousse de vanille dans le sens de la longueur et retirer les graines avec la pointe d'un couteau. Faire bouillir l'eau, le sucre, les graines et la gousse de vanille, laisser réduire 5min. Laisser refroidir jusqu'à utilisation.


ganache à la vanille:
- 170g de crème liquide
- 234g de chocolat blanc
- une gousse de vanille + 1/2 gousse

Fendre les gousses de vanille dans le sens de la longueur et récupérer les graines avec la pointe d'un couteau. Dans une casserole faire chauffer la crème et y ajouter les graines et les gousses de vanille. Laisser infuser hors du feu et à couvert pendant 1h.
Hacher le chocolat et le faire fondre au bain-marie. Faire bouillir la crème vanillée (retirer les gousses) et la verser en 3 fois sur le chocolat. Laisser tiédir et utiliser de suite.
miroir vanille:
- 167g de chocolat blanc
- 75g de crème liquide
- 150g de nappage neutre à 38-40° (recette
ici)
- 11g de sirop à 30°B
- 4g de glucose
- une gousse de vanille
Faire chauffer la crème avec la gousse de vanille, laisser infuser hors du feu et à couvert pendant 2h. Retirer la gousse, bien l'essuyer et la faire sécher. S'en servir ensuite pour un autre élément de la tarte.
Hacher finement le chocolat, faire bouillir la crème infusée et la verser dessus en 3 fois, mélanger comme une ganache. Ajouter le sirop et le glucose dans le nappage. Verser le mélange dans la ganache et mixer quelques secondes.



Montage:
Foncer un cercle de 18cm de diamètre avec la pâte sablée, piquer le fond et les bords, placer 30min au frais. Cuire le fond de tarte environ 20min dans un four préchauffé à 200° soit T6-7. La pâte doit avoir une jolie couleur châtain clair. Laisser refroidir et décercler.
Couler la ganache encore tiède sur le fond de tarte cuit au 3/5ème de la hauteur. Poser au centre le biscuit cuillère imbibé de sirop à la vanille et recouvrir de ganache presque à ras. Placer au frais 30min.
Pendant ce temps procéder au glaçage du disque de crème de mascarpone à la vanille: sortir le disque du congélateur et le placer sur une grille. Chauffer le miroir au bain-marie à 38-40° puis le détendre avec du sirop à 30°B pour avoir une bonne fluidité. Napper le disque à la palette, laisser égoutter quelques minutes et retirer l'excédent de nappage sous le disque avec la pointe d'un couteau.
Poser immédiatement le disque sur le fond de tarte garni. Décorer éventuellement avec une gousse de vanille et de la poudre de vanille.
Avant de servir, laisser décongeler 3h minimum au réfrigérateur.

samedi 18 octobre 2008

Crème brûlée café cannelle


La crème brûlée est certainement l'un de mes desserts préférés. Depuis que je tiens LA recette ainsi que LA réalisation pour une texture parfaite je ne me lasse pas d'en réaliser. Aujourd'hui elle est simplement parfumée au café et à la cannelle. Cette association fonctionne à merveille, la saveur chaude de la cannelle ponctuant le goût du café.

Pour environ 6 personnes, selon la taille des ramequins
Ingrédients:
- 50cl de crème fraîche liquide
- 20cl de lait

- 6 jaunes d'oeufs
- 70g de sucre fin + 6 cuillères à soupe de sucre roux pour la caramélisation
- 20g de café moulu
- 3 bâtons de cannelle + 2 pincées de cannelle en poudre

Préparation:
Réaliser un bain-marie avec la lèchefrite du four et préchauffer à T3 soit 90°.
Dans une casserole faire chauffer la crème et le lait avec les bâtons de cannelle, laisser infuser 10 min hors du feu. Passé ce temps faire bouillir le mélange, ajouter le café moulu et la cannelle, bien mélanger puis chinoiser.
Faire blanchir les jaunes avec le sucre en fouettant vivement puis ajouter la crème infusée en ne cessant de remuer. Verser la préparation dans les ramequins souhaités, l'important à mon sens étant d'avoir une couche assez fine de crème. Mettre au four pour 40 à 45 min, à adapter selon la taille des contenants. A la sortie laisser refroidir puis filmer et placer au frais au moins 2h.
Au moment de servir saupoudrer d'une fine couche de sucre et caraméliser au chalumeau. Si vous n'en possédez pas placer les ramequins sous le grill du four déjà chaud, il ne faut surtout pas que les crèmes se réchauffent... à la dégustation la crème doit être froide sous le caramel croustillant!

mardi 14 octobre 2008

Tarte tatin aux figues: déclinaison en trois versions

Je n'ai pas l'habitude de cuisiner ou pâtisser avec des figues fraîches, en Alsace la fin de l'été annonce surtout les quetsches et les mirabelles! Cette année pourtant, j'ai voulu profiter des dernières présentes sur les étals. Comme je suis une "bec-sucré", ce sera en tarte. Et pourquoi pas en tatin ?

Tarte tatin aux figues et caramel de Porto

Ingrédients pour 10 tartelettes (8cm de diamètre) ou une tarte (24cm de diamètre):
- une pâte feuilletée
- 750g de figues violettes bien mûres (soit 10 figues pour moi)
- 110g de sucre
- 11 cl de Porto rouge

Préparation:
Préchauffer le four à 200° soit T6-7.
Bien essuyer les figues, ôter le pédoncule et les couper en 4. Dans une petite casserole, faire chauffer le Porto avec le sucre, porter à ébullition et laisser réduire sur feu doux jusqu'à obtenir une consistance très sirupeuse. Verser rapidement ce caramel dans un moule à manqué ou dans des moules à tartelettes (environ une cuillère à soupe par tartelette), l'étaler avant qu'il ne se solidifie. Garnir avec les quartiers de figues, côté chair vers le fond (chez moi une figue par tartelette). Déposer la pâte feuilletée sur le dessus (de diamètre un peu plus grand que la taille du moule) et bien faire rentrer les bords contre la paroi. Piquer la pâte au centre afin de permettre l'évacuation de la vapeur pendant la cuisson.
Enfourner 20min pour les tartelettes et 30min pour une tarte. Démouler dès la sortie du four, d'un coup sec sur une grille. Servir de suite ou laisser tiédir.

Tarte tatin aux figues et au caramel de balsamique

Ingrédients pour 10 tartelettes (8cm de diamètre) ou une tarte (24cm de diamètre):
- une pâte feuilletée
- 750g de figues violettes bien mûres (soit 10 figues pour
moi)
- 110g de sucre
- 11 cl de vinaigre balsamique


Préparation:
Préchauffer le four à 200° soit T6-7.
Bien essuyer les figues, ôter le pédoncule et les couper en 4. Dans une petite casserole, faire chauffer le vinaigre balsamique avec le sucre, porter à ébullition et laisser réduire sur feu doux jusqu'à obtenir une consistance très sirupeuse. Verser rapidement ce caramel dans un moule à manqué ou dans des moules à tartelettes (environ une cuillère à soupe par tartelette), l'étaler avant qu'il ne se solidifie. Garnir avec les quartiers de figues, côté chair vers le fond (chez moi une figue par tartelette). Déposer la pâte feuilletée sur le dessus (de diamètre un peu plus grand que la taille du moule) et bien faire rentrer les bords contre la paroi. Piquer la pâte au centre afin de permettre l'évacuation de la vapeur pendant la cuisson.
Enfourner 20min pour les tartelettes et 30min pour une tarte. Démouler dès la sortie du four, d'un coup sec sur une grille. Servir de suite ou laisser tiédir.


Tarte tatin aux figues, caramel épicé au beurre salé

Ingrédients pour 10 tartelettes (8cm de diamètre) ou une tarte (24cm de diamètre):
- une pâte feuilletée
- 750g de figues violettes bien mûres (soit 10 figues pour moi)
- 140g de sucre
- 50g de beurre demi-sel

- une cuillère à café de vanille en poudre
- une demi-cuillère à café de cannelle en poudre
- 4 pincée de gingembre en poudre
- 4 clous de girofle réduits en poudre

Préparation:
Préchauffer le four à 200° soit T6-7.
Bien essuyer les figues, ôter le pédoncule et les couper en 4. Dans une petite casserole, faire un caramel à sec avec le sucre et les épices. Ajouter le beurre, bien remuer jusqu'à obtenir un mélange homogène. Verser rapidement ce caramel dans un moule à manqué ou dans des moules à tartelettes (environ une cuillère à soupe par tartelette), l'étaler avant qu'il ne se solidifie. Garnir avec les quartiers de figues, côté chair vers le fond (chez moi une figue par tartelette). Déposer la pâte feuilletée sur le dessus (de diamètre un peu plus grand que la taille du moule) et bien faire rentrer les bords contre la paroi. Piquer la pâte au centre afin de permettre l'évacuation de la vapeur pendant la cuisson.
Enfourner 20min pour les tartelettes et 30min pour une tarte. Démouler dès la sortie du four, d'un coup sec sur une grille. Servir de suite ou laisser tiédir.



dimanche 12 octobre 2008

Velouté aux châtaignes et aux lardons


Un velouté automnal pour affronter le froid qui arrive! Apprécié par tous, rapide à préparer, il peut devenir une entrée de fête en remplaçant les lardons par des dés de foie gras cru...

Ingrédients pour 4 personnes:
- 350g de châtaignes épluchées
- 50cl de bouillon de volaille
- 10cl de crème fraîche liquide
- 2 échalotes
- 100g de lardons (allumettes de préférence)
- sel et poivre du moulin

Préparation:
Faire revenir les lardons quelques minutes dans une casserole à fond anti-adhésif, les réserver. Garder le gras des lardons et y faire dorer les échalotes hachées. Ajouter le bouillon et les châtaignes, faire cuire une trentaine de minutes à frémissement. Mixer finement les châtaignes avec, dans un premier temps, les 3/4 du bouillon, ajouter éventuellement le restant jusqu'à obtenir la consistance désirée. Incorporer ensuite la crème, rectifier l'assaisonnement en sel et poivre (attention au sel des lardons!).
Répartir les lardons dans 4 petits bols, y dresser ensuite le velouté. On peut ajouter sur le dessus quelques brisures de châtaignes ou bien quelques gouttes d'huile de noix...

vendredi 10 octobre 2008

Tarte au café, PH encore et toujours!


Cette tarte est une merveille absolue, mon coup de coeur gourmand! Au départ réalisée sans passion, elle m'a cependant conquise à la première bouchée. Certes avec Pierre Hermé on n'est jamais déçu, mais là vraiment bravo! Pourtant point de mélange audacieux de saveurs, non, "juste" l'ambition de donner différents reliefs au goût du café. Et bien pari gagné puisqu'en bouche c'est un dégradé de sensations différentes où le café se veut parfois puissant et parfois très doux...
Cette tarte se compose d'une pâte sablée croustillante, d'une onctueuse ganache au chocolat blanc et au café, d'un biscuit à la cuillère imbibé de café fort et enfin d'une chantilly au café...le plaisir d'un café viennois dans son assiette!









Tarte au café
(d'après une recette
de Pierre Hermé)



Ingrédients et préparation pour une tarte de 18cm de diamètre:

pâte sablée (suffit pour 2 tartes):

- 250g de farine

- 150g de beurre pommade

- 100g de sucre glace

- 30g de poudre d'amande

- 1 oeuf

- 2 pincées de fleur de sel

- les grains du quart d'une gousse de vanille ou quelques gouttes d'extrait de vanille

Travailler le beurre à la cuillère en bois (ou au robot si vous en possédez un), ajouter dans l'ordre le sucre, l'amande, le sel, la vanille, l'oeuf battu et la farine. Former une boule et laisser 2h au frais avant utilisation.


disque de crème chantilly au café (à réaliser la veille):

- 295g de crème liquide

- 1,8g de gélatine

- 21g de café moulu

- 55g de sucre

Faire bouillir la crème puis ajouter le café. Bien mélanger et chinoiser. Ajouter le sucre et la gélatine préalablement trempée et essorée. Laisser refroidir en remuant de temps en temps, filmer au contact et placer au minimum 6h au frais.

Monter la crème au batteur. Passer un cercle de 17cm de diamètre (1cm de moins que la tarte) sous l'eau chaude, l'égoutter et le remplir avec la crème sur 1,5cm d'épaisseur. Décercler et congeler le disque de crème chantilly.


biscuit à la cuillère (on peut diviser par 2 pour une tarte de 18cm):

- 18g de farine

- 18g de maïzena

- 50g de blancs d'oeufs

- 30g de sucre

- 28g de jaunes d'oeufs

Monter les blancs avec le sucre puis ajouter les jaunes et fouetter encore quelques secondes. Ajouter délicatement la farine et la maïzena. Dresser un disque de 14cm de diamètre, en spirale, à l'aide d'une poche munie d'une douille n°7. Cuire environ 10min dans un four préchauffé à T7 soit 210°. Laisser refroidir sur une grille.


café fort:

- 75g d'eau

- 25g de café moulu

Faire bouillir l'eau, ajouter le café et chinoiser. Laisser refroidir jusqu'à utilisation.


ganache au café:

- 170g de crème liquide

- 234g de chocolat blanc

- 16g de café moulu

Hacher le chocolat et le faire fondre au bain-marie. Faire bouillir la crème, ajouter le café, chinoiser. Verser la crème en 3 fois sur le chocolat. Laisser tiédir et utiliser de suite.


miroir café:

- 167g de chocolat blanc

- 75g de crème liquide

- 150g de nappage neutre à 38-40° (recette ici)

- 11g de sirop à 30°B

- 4g de glucose

- 4g d'essence de café liquide

Hacher finement le chocolat, faire bouillir la crème et la verser dessus en 3 fois, mélanger comme une ganache. Ajouter le sirop, l'essence de café et le glucose dans le nappage. Verser le mélange dans la ganache et mixer quelques secondes.


Montage:

Foncer un cercle de 18cm de diamètre avec la pâte sablée, piquer le fond et les bords, placer 30min au frais. Cuire le fond de tarte environ 20min dans un four préchauffé à 200° soit T6,5. La pâte doit avoir une jolie couleur châtain clair. Laisser refroidir et décercler.

Couler la ganache encore tiède sur le fond de tarte cuit au 3/5ème de la hauteur. Poser au centre le biscuit cuillère imbibé de café fort et recouvrir de ganache presque à ras. Placer au frais 30min.

Pendant ce temps procéder au glaçage du disque de chantilly au café: sortir le disque du congélateur et le placer sur une grille. Chauffer le miroir au café au bain-marie à 38-40° puis le détendre avec du sirop à 30°B pour avoir une bonne fluidité. Napper le disque à la palette, laisser égoutter quelques minutes et retirer l'excédent de nappage sous le disque avec la pointe d'un couteau.

Poser immédiatement le disque sur le fond de tarte garni. Décorer éventuellement avec des grains de café au chocolat.

Une petite précision : avant de servir il faut laisser la tarte décongeler au réfrigérateur, 3h au minimum (merci pour la remarque sab!).


mercredi 17 septembre 2008

Semoule au lait et à la vanille


Dans la lignée des desserts régressifs, le grand classique: la semoule au lait! Ici juste parfumée à la vanille avec une pointe de crème pour l'onctuosité. Vite préparée, plaisir quasi instantané!

Ingrédients:
- 50 cl de lait frais demi-écrémé
- 10 cl de crème fraîche liquide
- 50g de sucre
- 45g de semoule très fine
- une demi-gousse de vanille

Préparation:
Fendre la vanille dans le sens de la longueur, récupérer les graines avec la pointe d'un couteau.
Dans une casserole, porter le lait à ébullition et ajouter la gousse et les graines de vanille. Laisser infuser hors du feu et à couvert pendant 20min.
Porter à nouveau le lait à ébullition, ajouter la crème, le sucre et la semoule. Laisser cuire à tout petits bouillons pendant 6min en remuant régulièrement.
Après, deux options s'offrent à vous: -soit vous êtes très gourmands et mangez la semoule à même la casserole (attention aux brûlures)
- soit vous êtes raisonnables et remplissez de petits ramequins à placer 2h au frais

Note: Afin de retrouver le bon goût du lait, il est impératif d'utiliser du lait frais pasteurisé ou mieux micro filtré. Avec du lait UHT impossible d'obtenir la même saveur!

 
Compteur de visiteurs en lignes